Nos derniers articles
Le sommeil du nourrisson

Le sommeil du nourrisson

Share Button

Bien comprendre le sommeil de bébé

Dans les premiers jours qui suivent la naissance de bébé, les principales activités du nourrisson sont l’alimentation et le sommeil.
L’alimentation par le lait (maternel ou artificiel) est une grande nouveauté. Le sommeil lui était déjà présent in utero.
L’alternance des tétées et des siestes rythment ainsi la vie du nouveau-né et un bébé qui dort bien est généralement un bébé qui tête bien et réciproquement.
D’où l’importance capitale du sommeil dans le bon équilibre du nouveau-né et de la vie de toute la famille.

Les premiers jours de la vie de votre enfant vont être très importants pour la structure du rythme de vie des prochains mois.
Ainsi de retour à la maison, et au cours des premières semaines, le rythme de bébé va être réparti en périodes de 3 ou 4 heures sur l’ensemble de la journée (et de la nuit) ponctuées par les tétées.
Dans l’idéal, au fur et à mesure que bébé grandit, ses besoins alimentaires sont moins fréquents et la période de sommeil la plus longue va se situer pendant la nuit. Le jour reste lui ponctué de siestes plus ou moins longues.

Le temps de sommeil moyen pour un nouveau-né varie de 14 à 20 heures ; dès les premiers jours, bébé peut ainsi être plutôt gros dormeur ou l’inverse ! Cet état va généralement persister même quand votre enfant sera grand.

Quelles sont les différentes phases du sommeil du nourrisson ?

Il convient avant toute chose de savoir reconnaître les différentes phases de sommeil de votre enfant et notamment de différencier la phase de sommeil agité de la phase d’éveil afin de ne pas interrompre son cycle de sommeil.

La phase de sommeil agité :

Lors du sommeil agité le bébé dort et pourtant il effectue toute une série de mouvements, son corps bouge, ses yeux peuvent même être entrouverts, son visage semble exprimer des émotions de joie (c’est ce que l’on appelle le sourire aux anges), de peur, dégoût… Le bébé étire ses jambes, ses bras. Sa respiration est irrégulière et souvent rapide. La phase de sommeil agité peut durer de 15 à 50 minutes selon les enfants avec de courtes phases d’éveil qui ne durent que quelques secondes.

Souvent cette phase de sommeil agité est prise pour un réveil de l’enfant de la part des parents… et prendre le nouveau-né dans les bras à ce moment là vient briser son cycle de sommeil en réveillant réellement le bébé qui était sur le point de passer en phase de sommeil calme !

La phase de sommeil calme :

C’est l’équivalent du sommeil profond de l’adulte au cours duquel le corps est immobile, les jambes souvent légèrement fléchies avec souvent les bras relevés au-dessus des épaules et les poings fermés : le bien-être total ! Cette phase dure généralement entre 20 et 30 minutes. A la fin de cette phase, le nouveau-né aura souvent des mimiques de succion (signes d’une faim annoncée !).

La phase de veille calme :

Votre bébé est éveillé, il observe ce qui l’entoure calmement, il ne pleure pas, ne gémit pas. Cette phase est courte les premières semaines (quelques minutes) puis s’allonge pour durer jusqu’à deux heures vers l’âge de 3 mois. Suite à une phase de veille calme, le bébé peut parfois se rendormir ou le plus souvent passer dans une phase de veille agitée.

La phase de veille agitée :

Le bébé pleure de plus en plus fort, sa respiration n’est pas régulière, il bouge, grimace… C’est sans doute le moment de la tétée !

Les phases de sommeil du nouveau-né doivent impérativement être respectées pour permettre à votre enfant de trouver son rythme.
Ainsi, il est conseillé de ne pas se précipiter au moindre mouvement ou pleurs du bébé, mais d’attendre, de l’observer afin d’interpréter ses gestes et gémissements. Ce conseil est particulièrement valable au cours des premières semaines de vie.

En effet, un nouveau-né dont le cycle est interrompu (si vous le prenez dans vos bras) va pleurer… Pensant qu’il a faim, vous allez l’allaiter… et multiplier les tétées… ce qui entraînera fatalement des régurgitations, des troubles du sommeil (digestion perturbée)… et à nouveau des pleurs.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

*

code

Scroll To Top