Nos derniers articles
Bébé face à la crise du 8ème mois

Bébé face à la crise du 8ème mois

Share Button

Bébé fait sa crise au 8ème mois

Alors que votre tout petit bout de choux souriait à qui voulait bien le regarder, allait dans les bras de tout le monde, connus ou inconnus, voilà qu’il se met à pleurer dès qu’il rencontre un étranger, voire même des proches….

C’est ce que l’on appelle communément l’angoisse du 8ème mois, et il est tout à fait normal qu’un enfant passe par cette étape ; une étape capitale dans son évolution, dans son développement.

La raison de cette crainte ressentie par l’enfant est qu’à partir de 8 ou 9 mois, le bébé est capable de reconnaître les personnes qui lui sont familières des autres.

Déjà dès 2 ou 3 mois, bébé distingue nettement sa maman et son papa des autres personnes, mais la présence d’étrangers ne le dérangent pas, elle n’a pour lui aucune signification, ne suscite aucun sentiment de peur ou au contraire d’attraction.

Alors que dès 8 mois, bébé perçoit les visages et perçoit surtout leur différence : c’est cette différence qui l’effraie.

Cette crainte est par ailleurs le plus souvent liée à une plus grande difficulté à se séparer de la maman.

L’enfant commence en effet à se percevoir comme un être à part entière, distinct de sa mère et cela crée un grand bouleversement pour lui.

Quand maman s’éloigne, il craint de ne plus la revoir et se met à pleurer même si elle est simplement dans la pièce d’à côté.

Bébé n’a pas encore compris le concept de permanence de l’objet, ou d’une personne, même si il ne l’a plus dans son champ visuel : le simple fait de ne plus la voir signifie pour lui la perte de maman. Bébé n’a pas encore la notion du temps et cela crée une véritable angoisse.

C’est là que bébé reste le plus souvent « accroché aux jupes de sa mère » selon l’expression consacrée !

Une attitude qui peut aussi être constatée envers d’autres membres de la famille dont l’enfant est proche (père, frère et sœur, mamie, papi, tante, nounou…) et qui pour lui sont rassurants.

L’intensité de l’angoisse du bébé lors de cette crise du 8ème mois est bien évidemment très variable d’un enfant à l’autre, certains peuvent même passer ce cap sans difficulté particulière.

Les enfants qui fréquentent déjà la crèche ou sont habitués à voir beaucoup de monde seront probablement moins perturbés qu’un enfant qui ne voit que ses parents.

Que faire face à la crise du 8ème mois ?

Il faut avant tout rassurer votre enfant, le réconforter en lui expliquant que vous êtes là, que vous l’aimez et qu’il ne risque rien.

Lorsque de nouvelles personnes se présentent à vous et donc à lui, laissez-lui le temps de faire connaissance, de les observer avant de pouvoir espérer un sourire de sa part.

Et surtout ne vous fâchez pas ; bébé a déjà du mal à supporter la situation, il a surtout besoin de se sentir rassuré.

Lorsque vous devez le déposez à la crèche ou chez la nounou, ou pour toute séparation même de courte durée, expliquez-lui que vous allez revenir le chercher, que vous allez travailler et que lui va rester avec tata…. Soyez rassurante et surtout ne partez pas sur la pointe des pieds, à la sauvette ; cela signifierait pour l’enfant un abandon et il ne comprendrait pas.

Ainsi même si bébé pleure en vous voyant partir, il doit avoir eu une explication sur votre départ et ne doit pas être laissé dans l’ignorance.

La crise du 8ème mois est aussi souvent marquée par le choix d’un doudou de la part de l’enfant… une peluche, une couverture ou autre qui le rassureront lors de vos absences et auxquels il se raccrochera. Un objet qui sera pour lui un petit bout de sa maison, de ses proches qu’il pourra emmener avec lui.

Ce doudou que les spécialistes appellent objet de transition… et qui va aider l’enfant à passer le cap.

Certains bébés opteront pour le véritable doudou acheté en double exemplaire par les parents prévoyants (et chanceux !) alors que d’autres, le plus souvent, préfèreront une peluche un peu délabrée, la couverture de leur berceau, l’oreiller du grand frère, le tee-shirt de maman… bref tous les coups sont permis dans le choix de son doudou !

A vous de vous adapter, de le respecter et de savoir aussi expliquer dès le départ à bébé que le doudou doit être régulièrement lavé, qu’il sentira bon une fois propre…

Pour les plus récalcitrants au lavage du doudou, une petite astuce consiste à faire participer l’enfant à la mise en machine du doudou : laissez-le introduire lui-même son doudou dans le tambour, verser un peu de lessive… avec, pour ceux qui ont une machine à hublot frontal, la possibilité de voir le doudou tourner gaiement dans la machine ! quel beau spectacle !

La durée de la crise du 8ème mois est elle aussi variable d’un bébé à l’autre.

Il suffira en règle générale de quelques petits mois pour que bébé retrouve le sourire au contact d’autres personnes et comprenne que même s’il ne la voit pas, maman n’est pas loin et que la séparation d’avec sa maman n’est pas définitive, qu’elle reviendra le chercher.

Patience donc !

 


 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

*

code

Scroll To Top