Nos derniers articles
La tuberculose

La tuberculose

Share Button

Le BCG, vaccination contre la tuberculose

Depuis le mois de juin 2004, seule la première vaccination est obligatoire avant l’entrée en collectivité de l’enfant (ou pour certaines professions exposant l’adulte à un risque). Les tests tuberculiniques systématiques de contrôle n’ont plus lieu d’être pratiqués (Arrêté du 13 juillet 2004 relatif à la pratique de la vaccination par le vaccin antituberculeux BCG et aux tests tuberculiniques).

Le BCG, vaccination obligatoire contre la tuberculose :

BCG, trois lettres qui signifient « Bacille de Calmette et Guérin ».

  • bacille est la forme de la bactérie en cause
  • Calmette et Guérin sont les noms des deux chercheurs qui ont mis au point le vaccin du BCG

Le BCG est le vaccin qui permet de protéger contre la tuberculose.

La France a adopté le projet de loi sur l’obligation du BCG en 1949.

Bien que la France ne soit pas menacée par une épidémie de tuberculose, cette maladie tue encore chaque jour de nombreuses personnes dans le monde et est toujours d’actualité sur le territoire français. La tuberculose étant une maladie très contagieuse (bacille de Koch), la vaccination des enfants entre la naissance et six ans est obligatoire en France. Le vaccin vise principalement à protéger les enfants des formes graves de la tuberculose précoce, des méningites tuberculeuses et des miliaires.

La tuberculose est en France une maladie à déclaration obligatoire (DO). Le nombre de malades déclarés est passé de 60 cas à environ 10 cas pour 100 000 habitants entre 1972 et 1998. Mais la situation épidémiologique de la tuberculose reste inquiétante en Ile-de-France notamment où l’incidence est près de quatre fois plus importante que dans le reste de la France métropolitaine. En effet, si l’incidence de la maladie stagne en France depuis 1997, elle augmente régulièrement au sein des populations nées à l’étranger, notamment celles originaires d’Afrique subsaharienne, mais aussi les populations touchées par la précarité (sans-abri, détenus…).

Certains s’interrogent sur l’efficacité de cette vaccination de masse, et préconisent une vaccination ciblée aux populations les plus touchées par la tuberculose. Cette politique a par ailleurs été adoptée en Suède où depuis peu le BCG n’est plus obligatoire mais où la prévention et l’information se sont développées au sein des populations dites à risques.

Pour l’heure le BCG reste un vaccin obligatoire en France avant l’entrée de l’enfant en collectivité.
 


 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

*

code

Scroll To Top