Nos derniers articles
Tétine sucette ou pouce pour bébé

Tétine sucette ou pouce pour bébé

La tétine, pour ou contre ?

Pour un bébé, la succion est un acte spontané qui lui procure une sensation de bien-être, le rassure, qu’il s’agisse d’une tétine (ou sucette) ou de son pouce.
Que penser de cette habitude prise par bon nombre de jeunes enfants ? Doit-on les laisser sucer leur pouce ou prendre la tétine ? Quelles sont les conséquences de la tétine sur la dentition de bébé ?
Des questions que tous les parents se sont posés mais qui ont souvent été vite résolues face à un bébé rassuré et apaisé par la succion de sa tétine ou de son pouce…

Le besoin naturel de succion du bébé

Alors qu’il est encore dans le ventre de sa mère, et dès 3 mois de vie in-utero, le bébé en devenir commence à sucer ses doigts.
Quels parents ne se sont pas émerveillés devant une échographie montrant le fœtus en train de sucer son pouce, son poing… ?

Pas étonnant donc que le nouveau-né conserve ce besoin de succion et mette spontanément son poing à la bouche puis le plus souvent son pouce.
Ce réflexe de succion semble d’ailleurs faire partie du développement normal du nourrisson, un réflexe qui au fil des mois deviendra un besoin pour se rassurer, se consoler, se calmer.

On a pu constater que dans les sociétés où le jeune bébé est constamment au contact de sa mère, la succion du pouce n’existe pas (et encore moins d’une tétine) mais le bébé peut dès qu’il le souhaite assouvir son besoin de succion et téter le sein de sa mère (sans pour autant se nourrir)…

Pourquoi dans nos sociétés où la séparation de l’enfant de sa mère est quasiment inévitable, devrait-on lutter contre ce besoin naturel ?
Un besoin de succion qui vers le 6ème mois de l’enfant lui permettra de se rassurer, de se calmer et souvent de trouver le sommeil.

Pouce ou tétine ? Quels sont les avantages et inconvénients du pouce et de la tétine ?

Le pouce, ou les doigts en général, seront spontanément sucés par le tout jeune bébé dès sa naissance.

Les tétines, encore appelées sucettes, peuvent aider l’enfant à assouvir ce besoin de succion. Dès les premiers jours de sa vie, une tétine peut donc être proposée au nourrisson. Certains refuseront la tétine et préfèreront leurs doigts… puis le plus souvent leur pouce.

Le pouce présente l’avantage pour le bébé et pour ses parents d’être toujours à disposition, en libre service en quelque sorte ! La nuit, l’enfant trouvera seul son pouce et se rendormira paisiblement sans réveiller papa ou maman parce qu’il aura perdu sa tétine…

En revanche, il semble que la forme du pouce soit plus dommageable à long terme pour la formation de la dentition du tout petit car il crée une pression sur les dents.

Il convient toutefois de préciser qu’une éventuelle déformation de la dentition de l’enfant en raison de la succion du pouce peut survenir si l’enfant continue à sucer son pouce régulièrement au-delà de 4 ou 5 ans, et que toute déformation de la dentition n’est pas irréversible (consultez votre dentiste).

Les tétines elles présentent des formes évolutives avec l’âge de l’enfant et sont adaptées à son palais.
L’usage de la tétine est donc préférable à celui du pouce pour ne pas créer de déformation sur les dents de l’enfant.
La tétine est par ailleurs plus hygiénique pour le jeune enfant qui commence à se déplacer, à toucher à tout… elle peut et doit en effet être stérilisée régulièrement (l’idéal étant d’avoir plusieurs tétines pour les stériliser tour à tour).

Pensez également à l’attache sucette, une petite chaînette ou ruban avec un crochet (vendu en pharmacie ou dans les magasins spécialisés) qui évitera à la tétine de tomber à terre. Attention, n’utilisez en aucun cas un lien quelconque ou une ficelle pour attacher la sucette de votre bébé, il risquerait de s’étrangler.

Autre avantage de la tétine, son usage peut être contrôlé et régulé par les parents en limitant son utilisation à la sieste et au coucher par exemple (ou aux gros moments de fatigue !).
Cette limitation permet ensuite peu à peu d’aller vers l’abandon total de la sucette…

Quand et comment supprimer la tétine ?

Priver son enfant de tétine alors qu’il est habitué à la sucer depuis longtemps doit se faire par étapes progressives.

Tout d’abord, limitez la prise de la tétine au lit (le soir et pour la sieste).
La tétine ne devra pas sortir de la chambre… pour cela il est important de faire comprendre à l’enfant qu’il est devenu grand et c’est en lui parlant qu’il comprendra et de lui-même posera sa tétine dans le lit au bout de quelques jours.
Lorsque le bébé demande sa tétine en dehors du coucher, essayez de détourner son attention en l’invitant par exemple à venir jouer avec vous, à regarder un livre…

Il ne faut toutefois pas que l’abandon de la tétine devienne une obsession. Si vos tentatives sont vaines et si vous sentez que l’enfant n’est pas encore prêt, repoussez à plus tard…
Veillez également à choisir la période propice à cet abandon progressif : évitez la rentrée des classes, la naissance d’un petit frère ou petite sœur, une séparation, un déménagement…tout évènement au cours desquels l’enfant aura besoin de réconfort et de soutien, et donc de la tétine.
Passée cette période de transition et si l’enfant n’a pas abandonné de lui-même sa tétine comme le font la plupart vers l’âge de 3 ans, vous pouvez alors supprimer définitivement la tétine.

Pour cela mille et une ruse sont possibles ! Du Père Noël venu apporter les cadeaux mais qui prendra la tétine de l’enfant devenu grand, au chien qui aura avaler la tétine, à l’envoi dans une enveloppe pour des enfants qui eux n’en n’ont pas… ou tout simplement attendre que la tétine se perce et la faire jeter par l’enfant dans la poubelle…

Certes les premiers jours sans tétine seront difficiles, l’enfant va la réclamer… mais elle sera vite oubliée.

Comment aider l’enfant à ne plus sucer son pouce ?

Si la suppression progressive de la tétine peut aider l’enfant à franchir le pas, le pouce lui pose un autre problème et sera souvent abandonné plus tard lorsque l’enfant sera en mesure d’en prendre la décision.

La coopération de l’enfant est capitale pour l’aider à ne plus mettre systématiquement le pouce à la bouche au moindre signe de fatigue… c’est souvent l’enfant lui-même qui souhaite arrêter de sucer son pouce lors de la rentrée au CP par exemple (ou avant) parce qu’il devient grand et ne veut plus ressembler à un bébé.
Un bandage autour du pouce peut permettre de rappeler à l’enfant qu’il ne doit plus mettre le pouce à la bouche… peu à peu, il perdra l’habitude.

Une visite chez le dentiste peut également faire prendre conscience à l’enfant des conséquences réelles sur ses dents. Un dialogue avec le dentiste est parfois plus efficace que les maintes recommandations des parents.
 


 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top