Nos derniers articles
Prise de poids de la femme enceinte

Prise de poids de la femme enceinte

Share Button

La prise de poids au fil des mois de la grossesse

La grossesse marque pour toutes les femmes une période importante de leur vie, les modifications physiologiques viennent perturber leur corps et la perception de soi est différente, les formes s’arrondissent.

Un corps qui évolue au fil des mois de la grossesse, pour apporter tout ce dont le fœtus a besoin pour son développement.

La prise de poids au fil des mois de la grossesse est donc normale et physiologique.

Elle fait toutefois l’objet d’une surveillance médicale en raison des risques liés à un surpoids tant pour la future maman que pour le bébé.

Combien de kilos en plus pour une grossesse ?

La prise de poids idéale doit se situer en moyenne entre 9 et 12 kilos qui seront répartis en fin de grossesse de la manière suivante :

  • 3,5 kg pour le bébé
  • 600 à 650 grammes pour le placenta
  • 900 grammes pour le liquide amniotique
  • 1 kg pour l’augmentation de l’utérus
  • 1,2 kg d’augmentation de la masse sanguine
  • 400 grammes d’augmentation de la poitrine
  • 1,5 kg d’augmentation de liquides divers
  • + Augmentation du poids de la future maman

Cette prise de poids sera répartie au cours des trois trimestres : environ 15% du poids total sera pris au cours du premier trimestre, 45% au cours du second et enfin les 40% restants au cours du troisième trimestre.

Les variations individuelles du poids sont nombreuses et dépendent de différents facteurs, dont certains ne peuvent être modifiés, tels que la hauteur et le poids de base de la future maman, l’hérédité, le poids de l’enfant à naître.

D’autres facteurs en revanche dépendent du comportement de la femme enceinte, de ses nouvelles habitudes alimentaires et de sa sédentarité.

Quels risques liés à une prise de poids excessive ?

Une prise de poids excessive peut avoir des répercussions sur l’état de santé du bébé et de la future maman avec notamment une augmentation du risque de diabète dit gestationnel et une hypertension.

Le diabète gestationnel est une forme de diabète diagnostiqué pendant la grossesse et qui disparaît généralement après la naissance de bébé. Une femme enceinte de diabète gestationnel, en raison de la quantité accrue de glucose transmise au bébé, risque de mettre au monde en bébé plus gros d’où les risques de complications lors de l’accouchement. Sachez toutefois qu’un bébé dont la maman aura été atteinte de diabète gestationnel ne sera pas diabétique !

L’hypertension, ou augmentation de la tension artérielle, quant à elle risque de limiter le passage du sang vers le placenta et peut éventuellement être à l’origine d’un retard de croissance du fœtus.

La femme enceinte atteinte de diabète gestationnel ou d’hypertension fera l’objet d’une surveillance accrue de la part de son médecin avec la prescription d’un régime alimentaire adapté.

Il faut également rappeler qu’une femme ayant pris un nombre de kilos excessif pendant sa grossesse aura plus de mal à retrouver la ligne après la naissance de bébé. Une situation qui peut être difficile à vivre alors que la toute nouvelle maman vit une phase de sa vie parfois déstabilisante (baby blues, angoisse…).

La solution : trouver le bon équilibre alimentaire

Ne pas céder aux tentations gourmandes sans pour autant friser la frustration et se priver, telle est la solution pour une bonne alimentation pendant la grossesse.

L’idéal consistant à manger un peu de tout en quantité raisonnable.

Quoi qu’il en soit, une prise de poids soudaine au cours de la grossesse ne doit en aucun cas entraîner la mise en place d’un régime sans surveillance médicale.

Chaque mois, lors des visites prénatales, le poids de la femme enceinte fait l’objet d’un contrôle. Le médecin est alors seul en mesure de conseiller une révision de l’alimentation de la femme enceinte pour rétablir l’équilibre.
 


 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

*

code

Scroll To Top