Nos derniers articles
Naissance de l’enfant

Naissance de l’enfant

Share Button

Après les douleurs, le bonheur et la naissance de bébé

Après des heures de contractions plus ou moins douloureuses selon le cas de chacune et selon le choix de la péridurale ou non, une envie irrésistible de pousser va envahir la maman.

L’enfant est prêt à sortir et vous le fait savoir et ressentir !

Le bébé est prêt à sortir :

Après des heures de contractions plus ou moins douloureuses selon le cas de chacune et selon le choix de la péridurale ou non, une envie irrésistible de pousser va envahir la maman.

L’enfant est prêt à sortir et vous le fait savoir et ressentir !

Une fois que le col de l’utérus a en effet atteint sa dilatation maximum, commence une autre phase du travail : l’expulsion.

La maman ressent généralement un arrêt des contractions pour laisser place à la poussée.

La tête de l’enfant est prête à sortir, vous sentez le poids sur votre utérus.

Cette phase du travail n’est généralement pas douloureuse : les contractions sont différentes et le laps de temps entre chacune est plus long.

C’est alors que la sage-femme ou l’obstétricien va demander à la future maman de pousser dès qu’une contraction arrive afin de seconder les mouvements de l’enfant et le travail de l’utérus.

Les poussées, pour être efficaces, doivent être le plus possible longues et continues et effectuées avec les abdominaux.

L’effort est le même que lorsque l’on doit aller à la selle et qu’il faut forcer.

A un moment ou un autre, l’obstétricien pourra décider d’effectuer une incision appelée épisiotomie qui permettra de faciliter la sortie de l’enfant et d’éviter un déchirement des tissus de la maman.

L’épisiotomie sera plus ou moins grande selon le besoin d’élargissement du passage.

Ce geste est indolore même en l’absence de péridurale.

C’est tout d’abord la tête de l’enfant qui apparaît suivie d’une épaule qui permettra de dégager totalement l’enfant.

Un geste qui pourra même être effectué par la maman elle-même qui pourra se saisir du bébé et le prendre.

Sauf complications, le nouveau-né est alors grossièrement essuyé et posé sur la maman.

Un instant magique et inoubliable… le bébé ouvre les yeux et son regard cherche celui de sa maman. Un regard qui marque à jamais, une belle rencontre…

En cas d’épisiotomie, des points de suture permettront ensuite de refermer l’incision. Ils sont effectués sous anesthésie locale. Un fil résorbable est généralement utilisé qui se résorbera de lui-même au bout de quelques jours.

La délivrance :

Après l’accouchement, l’utérus se contracte pou expulser le placenta et les membranes. Une phase délicate qui comporte un risque d’hémorragie pour la mère.

Quelques minutes après l’accouchement, la femme ressent à nouveau des contractions, moins douloureuses que celles ressenties pendant le travail. C’est la délivrance qui commence. Elle dure de cinq minutes à une demie heure environ, parfois même le placenta suit immédiatement la naissance de l’enfant, dans d’autres cas, le médecin devra aider ce processus en l’extrayant manuellement.

Une fois le placenta expulsé, on peut dire que l’accouchement est fini.

L’obstétricien ou gynécologue examinent avec soin le placenta, pour s’assurer qu’il est bien entier. Dans le moindre doute, ils explorent l’utérus pour s’assurer que des fragments ne sont pas restés. Si tel est le cas, un risque d’hémorragie est présent.

L’utérus pendant cette phase est contracté de manière à éviter des pertes excessives de sang. Souvent la jeune maman constatera la formation d’une boule au ventre, comme une balle de tennis.

Pendant les heures qui suivent l’expulsion du placenta, la maman reste sous contrôle médical afin de déceler la survenance d’éventuelles, mais rares, complications notamment si l’accouchement a été difficile.


 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

*

code

Scroll To Top