Nos derniers articles
Envie de fraises de la femme enceinte

Envie de fraises de la femme enceinte

Share Button

Que cachent les envies de fraise chez la femme enceinte ?

Café, fraises, vins… : si le désir d’aliments n’est pas exhaussé, l’envie de la maman s’imprime sur la peau de l’enfant à naître. Simple légende populaire ou réalité ? Pour tout savoir sur les envies des femmes pendant la grossesse.

La tradition populaire continuer à répandre le risque bien que rien ne soit scientifiquement fondé. Les caprices du palais ne procurent aucun dommage sur la peau de l’enfant à naître et les taches cutanées ne sont que de légères anomalies bénignes qui ne présentent aucun risque.
Les taches sombres, encore appelée taches de café, sont dues à une plus grande concentration de mélanine, alors que les taches rouges (dites de fraise ou de vin) sont liées à de petites malformations des petits vaisseaux qui se situent sous la peau.

Les envies ne sont pas une fantaisie

Il est toutefois vrai que lors de la grossesse, les femmes aient des envies particulières, des combinaisons insolites d’aliments ou de substances.
C’est ainsi que certaines femmes se retrouvent avec des envies de cornichons ou de pamplemousses ou autres alors qu’elles ne les aimaient pas auparavant.
Il est aussi très fréquent que certaines femmes ne tolèrent plus soudainement des aliments ou boissons qu’elles aimaient pourtant particulièrement avant d’être enceinte. Un dégoût qui le plus souvent disparaîtra une fois le bébé né.

Les envies ou l’intolérance pour certains aliments peuvent être déterminés par les modifications hormonales de la grossesse qui, d’une certaine manière, ont une influence sur les récepteurs du goût.
Des études ont révélé que ces envies ou, plus en général, les impulsions de faim qui se manifestent au cours de la journée chez la femme enceinte, dépendent simplement du fait que la future maman est une personne gourmande, alors que selon d’autres, l’impulsion irréfrénable de manger un aliment riche en sucre ou au contraire, très salé, correspond effectivement à la nécessité de palier une carence alimentaire.

Céder aux envies mais avec modération

Tant que l’absorption d’aliments, gâteaux, chocolats, boissons… reste dans les limites du raisonnable, cela ne peut pas faire de mal à la femme enceinte mais dès lors que la consommation devient excessive, une prise de poids excessive peut être constatée avec une incidence sur le bon déroulement de la grossesse.
Ainsi si une femme a commencé sa grossesse avec un surpoids ou si au cours de sa grossesse elle prend trop de poids, il sera vivement conseillé de surveiller son évolution.
Privilégiez alors les crudités ou mangez des fruits secs, aliments peu caloriques et plaisant au palais.

Si au contraire la future maman n’a pas de problèmes de poids particuliers et si sa prise de poids est régulière, satisfaire une envie représente au fonds une gratification, une manière de prendre soin de soi, de s’accorder des plaisirs culinaires.
Des « caprices » qui seront encore plus appréciables si le futur papa fait tout son possible pour les exhausser pour ne pas déroger à la tradition !
 


 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

*

code

Scroll To Top