Nos derniers articles
Bébé en surpoids

Bébé en surpoids

Share Button

Bébé en surpoids, conseils pour une alimentation équilibrée

Un enfant sur trois est en surpoids dans les pays industrialisés européens… un chiffre alarmant qui doit inciter les parents concernés à réagir pour le bien-être de leur enfant.

La cause du surpoids de nos enfants

On se soucie généralement de la santé d’un bébé qui ne mange pas ou peu, et rarement de la santé d’un bébé qui mange trop…
S’il est vrai qu’une sous-alimentation peut être la cause de carences diverses (protéines, fer, vitamines et autres essentiels à la croissance de l’enfant), il est également vrai qu’un excès alimentaire chez un bébé entraîne un surpoids puis dans la majeure partie des cas une obésité manifeste.

Il ne faut pas oublier qu’une suralimentation au cours des deux premières années de vie en plus de causer une augmentation de volume des cellules adipeuses entraîne également une augmentation de leur nombre avec une plus grande prédisposition à l’obésité une fois adulte avec de grosses difficultés pour perdre du poids ou le stabiliser. En effet, si la réduction des dimensions des cellules est toujours possible, la réduction de leur nombre ne l’est pas.

Une vigilance dès les premières années de l’enfant est fondamentale et sera la garantie de résultats durables en cas de surpoids ou obésité.
Les parents devraient être les premiers à tirer le signal d’alarme face à un bébé dont le poids se situe bien au-dessus de la courbe de poids.
Le pédiatre saura alors orienter les parents pour un rééquilibrage de l’alimentation.

Mais trop souvent, l’excès d’appétit du bébé, voire même sa véritable voracité, est interprété comme un signe de bien-être que l’on tend à accentuer plutôt qu’à limiter… l’image du bébé grassouillet et dodu plait aux adultes, on aime les bébés potelés alors qu’un bébé plutôt maigrichon aura tendance à inquiéter les parents.

Il est vrai que les années passant, les modes de vie ont évolué, les conditions des enfants aussi et si un enfant bien dodu pouvait être le signe d’une bonne santé dans les années d’après-guerre où les carences alimentaires étaient présentes, cela n’est plus le cas actuellement.

Les laits spécialement conçus pour les enfants contiennent tout ce dont ils ont besoin.
Trop souvent, les parents ne respectent pas les quantités prévues pour bébé, lui donne trop à manger et l’enfant est souvent demandeur.
Il en ressort des troubles de la digestion (l’appareil digestif est trop souvent sollicité) et des problèmes de poids.

Un problème de rigueur ou de négligence est par ailleurs indéniable de la part des parents : on voit trop souvent des bébés de moins de 2 ans avec un biberon rempli de soda, coca ou autre. Or un tout jeune enfant ne devrait boire que de l’eau ou des jus de fruits sans sucre.

Les enfants mangent trop, mal et trop souvent.

Le changement de style de vie a eu une grande incidence sur notre alimentation et sur celle de nos enfants avec des conséquences sur la santé et sur la forme physique de chacun d’entre nous.

Si l’augmentation de poids concerne toute la population, on note que le nombre de jeunes enfants en surpoids est en constante augmentation faisant de l’obésité des plus petits une réelle préoccupation.

Le problème n’est pas lié au fait qu’un bébé puisse peser un peu plus que la normale et dépasser les courbes de poids indiquées mais plutôt au fait que la probabilité qu’un bébé en surpoids devienne obèse à l’âge adulte.

Une vie plus sédentaire, moins d’activité, plus de loisirs passifs (télé, jeux vidéo) et une alimentation trop riche font que nos enfants prennent trop de poids.

Comment faire pour éviter que nos enfants souffrent de surpoids ?

La modification du style de vie semble être la clé de la réussite.

Moins de sédentarité, plus de jeux pour les enfants, de balades en plein air…et par conséquent moins de temps passé devant les héros des dessins animés à la télé (dont nos chérubins sont malheureusement friands dès leur plus jeune âge…).

Pour son bon équilibre, un enfant de moins de deux ans ne devrait pas passer plus de 15 minutes devant le petit écran…
Les mauvais comportements doivent en effet être évités.

Ainsi n’ajoutez pas systématiquement du sirop ou soda dans l’eau du biberon de votre enfant. Il se contentera de l’eau pure qui est par ailleurs bien plus désaltérante.
Bannissez les goûters trop sucrés et préférez les bonnes tartines sur du pain frais. Le cas échéant contrôlez les étiquettes apposées sur les goûters : toutes les données sont précisées.

Les jeunes enfants doivent être éduqués et recevoir un régime alimentaire correct et équilibré tant sur les aliments les plus bénéfiques que sur les quantités.
Il est par ailleurs capital que l’enfant apprenne à ne pas manger entre les repas ou goûter.

Bien que les publicités soient depuis peu accompagnées de messages incitant les enfants à ne pas grignoter, à manger des fruits, la tentation reste grande pour nos petits gourmands et la vigilance des parents face à l’alimentation est de rigueur.

En cas de doute, d’interrogation, adressez-vous à des spécialistes de la petite enfance, à votre pédiatre qui saura vous renseigner pour une alimentation équilibrée de bébé.
 


 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

*

code

Scroll To Top