Nos derniers articles
Allaitement et crevasses aux seins

Allaitement et crevasses aux seins

Allaiter en toute sérénité

Si pour certaines femmes l’allaitement commence sans souci et se poursuit de même, ce n’est pas la panacée de toutes qui doivent subir dès le départ une période d’adaptation tant pour elle que pour l’enfant.

Pour certaines mères ayant choisi d’allaiter, les deux premières semaines sont assez difficiles : la quantité de lait commence à se stabiliser, les mamelons à s’habituer à la succion fréquente, la maman à s’adapter à des horaires quelque peu décousus et aux bouleversements hormonaux.

Par chance, le corps s’habitue généralement à toute cette mutation, et un peu de patience et de persévérance suffisent pour parvenir à venir à bout des problèmes rencontrés.

Un des problèmes fréquents lors des premières semaines d’allaitement se situe souvent au niveau de l’apparition de crevasses, de fissures au niveau du mamelon ou autour de l’aréole qui rendent les tétées douloureuses et difficiles.

Les crevasses sont provoquées par une mauvaise succion du bébé qui ne saisit que la pointe du mamelon au lieu de prendre l’ensemble de l’aréole en bouche.
La maman doit alors aider son bébé à saisir correctement son sein en introduisant dans sa bouche l’ensemble de l’aréole.
Avant de quitter la maternité, il est important que la nouvelle maman qui allaite se fasse aider par le personnel du service de puériculture afin que les tétées se passent pour le mieux tant pour elle que pour le bébé.

La maman doit savoir comment installer son enfant, comment s’installer elle-même dans une position confortable (les tétées peuvent parfois être longues !).
Les crevasses au mamelon sont une des raisons les plus fréquentes de l’abandon de l’allaitement maternel.

Comment prévenir l’apparition de crevasses ?

Le mamelon et l’aréole doivent être lavés avec un savon neutre matin et soir.
Appliquez une crème à base de lanoline ou de vaseline hypoallergique spécialement étudiée à cet effet et que vous trouverez en pharmacie ou parapharmacie.

Certains professionnels de la santé préconisent de ne pas essuyer la dernière goutte de lait après la tétée précisant que le lait agit comme désinfectant naturel et favorise la régénération des tissus.

Si vous perdez du lait au cours de la journée, veillez à ne pas utiliser de disque ou compresses d’allaitement doublés de plastique afin d’éviter la macération.
Préférez des compresses en coton absorbant que vous devrez changer fréquemment pour maintenir le téton au sec.
Des compresses lavables sont désormais disponibles ; vendues par lots, elles permettent de changer fréquemment tout au long de la journée pour un coût moindre.

Evitez les soutiens-gorge en matière polyester, nylon…préférez le coton.
Optez pour une tenue confortable et légère en coton oui en lin de manière à permettre à vos mamelons de respirer, et laissez-les à l’air libre dès que possible.

Si vous ne pouvez rester sans soutien-gorge, essayez les coques qui vous permettront de recueillir le lait écoulé (que vous ne devez pas conserver !). Les coques se portent sous le soutien-gorge ; elles permettent au téton de ne pas entrer en contact avec un tissu humide. Veillez toutefois à ce que la coque ne comprime pas vos seins.

La bonne prise en bouche du mamelon par le bébé est capitale. Si vous pensez que l’origine de vos crevasses se situe à ce niveau, demandez conseil à une sage-femme ou à votre pédiatre qui saura vous indiquer les bons gestes et éventuellement corriger les mauvaises habitudes.

Comment soigner les crevasses et fissures du mamelon ?

Si des crevasses commencent à se former au niveau de votre téton ou mamelon, soyez patiente et ne renoncez pas pour autant à l’allaitement !

A éviter absolument si vous souhaitez poursuivre l’allaitement maternel : proposer du lait en poudre à votre bébé. En effet, la production naturelle de lait sera inévitablement modifiée en raison d’une baisse de la stimulation créée par la succion et bébé risquerait de prendre goût au biberon et de refuser de téter !

Si la douleur est excessive et s’accompagne de petits saignements, faites une pause et ne donnez pas le sein concerné pendant une ou deux tétées. Ne proposez que l’autre sein et faites écouler manuellement le lait du téton douloureux (que vous pouvez par ailleurs récupérer pour le donner à l’enfant).

Evitez donc de recourir au biberon afin de ne pas changer l’alimentation de bébé si tel n’est pas votre souhait.

Pour les tétées suivantes, utilisez un protège mamelon en silicone. Adapté à la forme du mamelon, cette protection permet à la plaie de cicatriser en limitant la douleur de la succion tout en permettant à l’enfant de téter le sein.
 


 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Scroll To Top